Rechercher
  • SPIF

Coronavirus et podologues




Page mise en jour régulièrement.


12/11/2020

Le Sénat adopte un amendement relatif à l’abrogation de la cotisation maladie additionnelle


Le 12 Novembre 2020 le Sénateur Arnaud BAZIN et 27 parlementaires ont fait adopter, par le Sénat, un amendement au PLFSS 2021 relatif à l’abrogation de la cotisation maladie additionnelle de 3,25% pour les pédicures-podologues affiliés au régime des Praticiens Auxiliaires Médicaux et ce malgré l’avis défavorable de la Commission des Affaires Sociales du Sénat et du gouvernement.


Cet amendement proposé par la FNP avait été rejeté par le rapporteur lors de l’étude en commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale.


La FNP se félicite de l’écoute apportée par les sénateurs à une proposition qui est profondément juste pour les pédicures-podologues.

Le vote du Sénat est un signal positif pour les professionnels qui subissent aujourd’hui la cotisation maladie la plus élevée de toutes les professions libérales.


Même si le risque est grand pour cet amendement de se voir rejeté en seconde lecture à l’Assemblée Nationale, l’adoption de celui-ci, inédite à ce jour, porte aux plus hauts sommets de l’Etat les revendications de la profession face à cette cotisation qui constitue un désavantage conventionnel pour tous les podologues affiliés au RPAM.


Si l’Assemblée Nationale venait effectivement à retoquer cet amendement, la Fédération Nationale des Podologues continuerait sans fléchir à lutter contre cette situation inique.


05/11/2020

Lire la La lettre d'actualité du CNPS (Centre National des Professions Libérales de santé)

Au sommaire :

  • 2e vague : les libéraux de santé pleinement mobilisés

  • Confinement acte deux : les libéraux assurent la continuité des soins

  • Les établissements privés inclus dans la prise en charge de la 2e vague

  • Contact tracing : la Cnam passe en mode SMS

  • Gants chirurgicaux : le ministère fait la chasse aux gaspillages

  • Parking gratuit pour les professionnels de santé


03/11/2020

LA FNP DÉNONCE L'INÉGALITÉ DE TRAITEMENT DES PÉDICURES-PODOLOGUES PAR L'URSSAF


Depuis 2012, les pédicures-podologues peuvent exercer soit au régime des praticiens et auxiliaires médicaux (PAM) soit à celui de la Sécurité sociale des indépendants (SSI, ex-RSI).


Dans le cadre des mesures liées au reconfinement, l’URSSAF considérant que les podologues n’entrent pas dans le champ des professions dont l’activité est empêchée, a décidé de ne pas accorder de report de cotisations à ceux qui relèvent du régime PAM. Ceux qui relèvent du SSI en revanche pourront y prétendre en tant que travailleurs indépendants.


La FNP dénonce l’inégalité de traitement et la discrimination dont sont victimes des professionnels de santé qui pourtant exercent des activités similaires dans des conditions identiques sans lien avec leur régime social.


En outre, la FNP ne peut accepter que la baisse d’activité de l’ensemble des podologues soit ignorée. Les soins de podologie sont prioritairement délivrés à des personnes âgées, lesquelles pour de légitimes motifs de précaution sanitaire, reportent massivement leurs consultations.


Elle rappelle que le contexte social et économique lié au premier confinement impacte toujours les cabinets de pédicurie-podologie.


La FNP demande donc à être reçue dans les meilleurs délais par le Ministère des Solidarités et de la Santé afin que cette décision qui crée des iniquités au sein d’une même profession et qui pourrait mettre en péril l’existence même de nombreux cabinets soit annulée.


La FNP demande en outre que l’ensemble des pédicures-podologues, quel que soit leur régime social, puisse bénéficier du choix du report ou non de leurs cotisations.




30/10/2020

LES ATTESTATIONS DE DÉPLACEMENTS ET DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER


Affiche pour votre cabinet

Affiche A4 format paysage (à voir ci-dessus) à mettre dans votre cabinet pour signaler que vous poursuivez votre activité pendant le confinement. Télécharger ci-dessous en pdf.

AFFICHE-SPIF-confinement A4
.pdf
Download PDF • 65KB

Attestation de déplacement dérogatoire numérique

L'attestation de déplacement dérogatoire est téléchargeable au format numérique. Une fois renseignée, le générateur créé un fichier pdf avec vos informations ainsi que le motif de votre déplacement.

https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/


Attestation de déplacement dérogatoire

Elle est téléchargeable ci-dessous, au format .pdf, ou peut être recopiée sur papier libre


30-10-2020-attestation-de-deplacement-de
.
Download • 35KB

Justificatif de déplacement professionnel

Il est téléchargeable ci-dessous, au format .pdf.


30-10-2020-justificatif-de-deplacement-p
.
Download • 22KB

Justificatif de déplacement scolaire

Il est téléchargeable ci-dessous, au format .pdf.


30-10-2020-justificatif-de-deplacement-s
.
Download • 38KB

29/10/2020

LES CABINETS DES PODOLOGUES RESTENT OUVERTS PENDANT LA PÉRIODE DE RECONFINEMENT


Communiqué de la FNP

Chères consœurs, Chers confrères, Suite à l’allocution du Président de la République ce soir, le scénario tant redouté du reconfinement national se concrétise. Les annonces du Conseil National de l’Ordre confirmant l’ouverture de nos cabinets pendant cette période sont un signal fort pour notre profession qui, à l’instar de toutes les professions de santé, se doit d’assurer la continuité des soins. Il est néanmoins certain que nos cabinets seront impactés par ces nouvelles mesures sanitaires. La Fédération Nationale des Podologues est en contact avec le ministère de la santé et la CNAM. Toutes les informations dont nous disposerons vous seront communiquées au fil de l’eau. Nous savons également que certains cabinets déjà très impactés par le premier confinement pourraient être mis en péril par une nouvelle baisse d’activité. Ainsi nous invitons tous ceux qui affrontent une situation particulièrement délicate à nous contacter afin que nous puissions les accompagner. La FNP reste plus que jamais mobilisée pour soutenir les professionnels dans ces moments difficiles.



24/10/2020

COVID-19 : continuité des soins en ville, gardez le contact avec vos professionnels de santé


L’Agence régionale de santé Île-de-France, l’Assurance Maladie et les représentants des professionnels de santé et des patients souhaitent rappeler à la population francilienne l’importance de continuer à consulter un professionnel de santé, et notamment leur médecin pour tout problème de santé, suivi régulier de leur pathologie chronique, de leur grossesse, des vaccinations et en cas de doute ou de symptômes inhabituels.

Lire le communiqué en cliquant ci-dessous :

CP_Continuite des soins Vdiffusee 23oct2
.
Download • 246KB


19/10/2020

AUTORISATIONS DE DEROGATION AUX HORAIRES DE COUVRE-FEU POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE EXERÇANT EN MEDECINE LIBERALE

Pour télécharger la dérogation : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement-couvre-feu


Lire l'article ici : https://www.podologuesidf.com/post/d%C3%A9rogations-aux-horaires-de-couvre-feu


26/05/2020

La FFPS et ses élus à la CARPIMKO adoptent un dispositif d’aides solidaire et responsable !

Le CA de la Carpimko a voté ce matin les aides financières accordées aux paramédicaux affiliés à notre caisse de retraite. Tous les podologues bénéficieront d'une aide qui est de 1500 euro pour notre profession. Cette action a été initiée par la FNP dés lors que les aides financières de la CNAM n'étaient pas accordées aux podologues. Il ne reste plus qu'à la DSS à valider la décision prise ce matin par le CA de la Carpimko


télécharger le communiqué de presse

CP FFPS 200526 def.
.pdf
Download PDF • 2.29MB


Après avoir été ignorés les podologues recevront enfin leurs masques à l’identique des autres professions de santé qualifiées de prioritaires !

La profession se félicite de cette décision du ministre qui même si elle est tardive consacre favorablement toutes les actions et les démarches faites par la FNP auprès des différentes tutelles et en particulier le cabinet du ministre de la santé qui nous assurait la semaine dernière de cette disposition à venir.

La FNP veillera maintenant à ce que les distributions de ces masques par le biais des officines pharmaceutiques se déroule normalement pour les podologues dans les meilleurs délais en vue de la reprise d’activité. (source FNP)


27/04/2020

Aide de la CNAM : les podologues exclus du dispositif ! (source FNP) Ce dispositif doit permettre aux professionnels conventionnés de pouvoir bénéficier d'une aide spécifique de la CNAM pour compenser en partie leur perte de chiffres d'affaire liée soit au ralentissement de leur activité , soit à la cessation d'activité ce qui est le cas des pédicures-podologues. La FNP a attendu de connaître les modalités d'application avant d'en informer la profession, sachant que certaines informations laissaient supposer que le calcul de cette aide prendrait en compte le revenu conventionné de chaque profession. Aujourd’hui nos craintes sont confirmées car la CNAM nous a annoncé que que seules les professions dont le revenu conventionné est égal ou supérieur à 50% de leur revenu global seront éligibles à cette aide. Donc rien pour les podologues dont le revenu conventionné annuel moyen est de 3500€( moyenne SNIR) . Il en est également ainsi pour trois autres professions de santé. A retenir que cette aide de la CNAM qui sera versée aux autres professions de santé sera amputée des 1500€ du fond de solidarité s' ils ont été perçus Aujourd’hui pour nombre de professionnels la pilule passe mal. Certains ont pu toucher les IJ pour garde d’enfants, d’autres le montant du fond de solidarité dont les revirements de dernière minute quant au seuil de perte de revenu a empêché un fléchage efficace des professionnels vers l’aide la plus pertinente. D’autres enfin n’ont rien perçu, pas une aide de l’état alors qu'ils ont contribué à leur manière à "la guerre contre le coronavirus" !! Ce mépris à l'égard de notre profession est insupportable pour la FNP qui encore une fois constate le peu de considération que nous portent les tutelles alors que notre participation au système national de santé ne coûte quasiment rien à l'Etat !! Devant cette situation inacceptable pour la profession la FNP va saisir le Conseil d'Administration de la CARPIMKO pour obtenir une aide financière qui, tout en préservant la pérennité financière de la caisse de retraite , permettra à tous les podologue de percevoir une aide compensatrice pour pallier à la chute de leurs chiffres d'affaire durant cette période de confinement.


24/04/2020

Communiqué du CNOPP et la réponse du ministère de la Santé

Le communiqué de M. Éric PROU, Président du CNOPP

La réponse de M. Olivier Véran, ministre de la Santé


22/04/2020

Reprise d'activité des podologues dans les EHPAD (communiqué de l'URPSP)

14/04/2020

Reprise d’activité et profession : plusieurs syndicats interpellent les pouvoirs publics

Dans une lettre commune, la FFMKR, la FNO, la FNP, OK, le SNAO et l’UNSAF interpellent le ministre de la Santé et le directeur général de la Santé sur leur souhait de pouvoir redémarrer leur activité. La recommandation publiée le 14 mars par la DGS appelait à restreindre l’activité des pédicures-podologues, orthophonistes, orthoptistes, audioprothésistes, masseurs-kinésithérapeutes à reporter leurs soins non urgents afin d’éviter que les personnes les plus fragiles et les plus de 70 ans ne sortent ou ne fréquentent des salles d’attente. Assumant leur responsabilité de syndicats représentatifs, les professions qui ne bénéficiaient pas de matériel de protection ni de moyens de désinfection suffisants afin de répondre à l’urgence sanitaire nationale ont décidé de cesser leur exercice pour toutes les catégories de patients, et de fermer leurs cabinets pour ne se consacrer qu’aux seules urgences. À présent, les syndicats souhaitent pouvoir envisager la reprise d’activité. Celle-ci passe par l’équipement de tous les professionnels en moyens de protection et de désinfection. Les syndicats appellent donc à ce que ces dispositifs soient alloués le plus vite possible à l’ensemble des professions concernées.

Lire la lettre



09/04/2020

L’indemnisation des professionnels de santé libéraux par l’Assurance maladie est l’étude

Le directeur général de la Caisse nationale de l’UNCAM (Union nationale des caisses d’assurance maladie), Nicolas Revel, est chargé par le Gouvernement de construire un mode d’indemnisation pour les Libéraux de santé victimes d’une perte d’activité dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Les discussions ont été entamées avec les différents syndicats représentatifs. Il ne s’agira pas de mesures conventionnelles proprement dites, et il n’y aura pas de négociations conventionnelles. Les concertations sont en cours et le dispositif d’aide – possiblement la prise en compte d’une partie des charges des cabinets – fera l’objet d’une mesure arrêtée par le Gouvernement dans le cadre d’un décret ou d’une ordonnance à venir.


09/04/2020

Dispositifs d’aides publiques ouverts aux libéraux de santé (source CNPS)

De nombreux professionnels de santé libéraux sont impactés dans leur exercice par l’épidémie. Certaines professions voient leur activité tourner au ralenti, d’autres sont à l’arrêt et, enfin, certains professionnels sont contraints d’interrompre leur activité en cas de maladie ou de mesure de confinement liée à leur contamination par le Covid-19.


Le ministère de la Santé a mis en ligne un récapitulatif des mesures d’aides publiques que les professionnels de santé libéraux peuvent mobiliser afin de passer ce cap difficile.


Des indemnités journalières au fonds de solidarité, en passant par les différents reports d’échéances, le ministère de la Santé a listé l’ensemble des différents dispositifs : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/dispositifs-d-aides-publiques-ouverts-aux-professionnels-liberaux-de-sante


Par ailleurs, l’UNAPL et l’U2P ont actualisé leur mémo des aides pratiques aux TPE. Vous pouvez le télécharger ici : http://www.unapl.fr/espace-presse/communiques/guide-portail-aides-aux-entreprises-proximite-par-u2p


02/04/2020

Direction générale des Finances publiques - report déclaration 2035

La DGFiP a reporté au 31 mai 2020 la date limite de dépôt de la déclaration 2035 et ses annexes dont l’échéance était prévue initialement au 20 mai 2020.

01/04/2020

Fonds de solidarité - Prime de 1500 €

cliquer sur l'image




28/03/2020

Pédicures-Podologues volontaires Île-de-France et Outre-Mer


https://www.podologuesidf.com/post/podologues-volontaires-%C3%AEle-de-france-et-outre-mer

Se référencer : urlz.fr/cdD4


26/03/2020

Le coronavirus reconnu comme maladie professionnelle


Alors que cinq médecins, dont quatre libéraux, sont décédés des suites d’une infection au coronavirus, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé le 23 mars que le coronavirus sera systématiquement et automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants. Le ministre promet une protection la plus large possible pour les professionnels de santé sur le terrain.

(source : CNPS)



23/03/2020

CIROPP IDF & Outre-mer : appel aux dons de masques et matériels barrière


Chères Consœurs, Chers Confrères,  Les professionnels de santé situés en première ligne pour affronter la crise sanitaire actuelle ont un besoin impérieux de masques pour pouvoir assurer leur mission dans les meilleures conditions de sécurité possibles.    C’est pourquoi le Conseil inter régional de l’Ordre des Pédicures-Podologues d’Ile-de-France et Outre-mer en appelle à votre solidarité. Les stocks de masques encore en votre possession peuvent être mobilisés, y compris les dispositifs périmés que vous avez conservés depuis la crise sanitaire du virus H1N1. Vous pouvez dès maintenant vous référencer et déclarer vos stocks sur le lien suivant :  https://urlz.fr/c7Th Les autres matériels « barrière » eux aussi (gants d'examen, solution hydroalcoolique, sur blouses, charlottes, lunettes de protection) risquent également de manquer lorsque ce n’est pas malheureusement déjà le cas dans certaines régions. Ainsi, merci de bien vouloir renseigner ce deuxième formulaire sur le lien suivant : https://urlz.fr/caF6 La centralisation des données permettra en temps voulu au CIROPP IDF & OUTRE-MER et à notre Agence Régionale de Santé de pouvoir compter sur votre dotation et de vous indiquer les lieux de répartition à contacter.  Sans en douter un instant, le CIROPP IDF & OUTRE-MER compte sur votre mobilisation contre la pandémie qui touche notre pays.  Bien confraternellement,  Cécile CAZALET-RASKIN Présidente CIROPP IDF & Outre-mer



20/03/2020

URPSP : appel à volontaires de l'ARS Ile-de-France


l’Agence Régionale de Santé Ile-de France met en place dès aujourd’hui avec la plateforme Medgo un dispositif d’appel à volontaires, pour venir en renfort des équipes dans les établissements de santé et médico-sociaux : l’opération #Renforts-Covid.

Cette initiative a pour objectif de mobiliser l'ensemble des étudiants, professionnels, actifs ou retraités, disposant de compétences répondant aux besoins des établissements.

Grâce à une plateforme digitale, ce dispositif permet à tous les étudiants et professionnels de contribuer à la gestion de cette crise, de proposer leurs compétences et de les mettre au service des établissements qui ont exprimé des besoins.

Toutes les informations sur le dispositif sont disponibles sur le site : https://renforts-covid.fr


18/03/2020 - 16h

Les mesures fiscales pour les indépendants et professions libérales


La situation hors norme de la pandémie conduit de nombreuses professions libérales à cesser leur activité partiellement ou totalement. Il est essentiel d’actualiser les prochains acomptes de prélèvement à la source.


Modulation des acomptes

Les contribuables payent leur impôt sur les revenus professionnels via des acomptes calculés par l’administration sur la base de la dernière situation connue des services fiscaux et prélevés mensuellement ou trimestriellement. En cas de changement de situation conduisant à une modification de l’impôt, le contribuable peut demander une mise à jour en cours d’année du montant de l’acompte sur ses revenus professionnels. Pour ce faire, les contribuables doivent faire une estimation des revenus attendus pour l’année 2020 et justifier que le taux modulé sera inférieur à 10 % au moins du dernier taux calculé par l’administration fiscale.


Report des acomptes

Pour faire face à des difficultés économiques, les contribuables ont aussi la possibilité de reporter, sans pénalités ni justifications, le paiement des acomptes de prélèvement à la source sur les revenus professionnels :

  • d’un mois sur l’autre jusqu’à trois fois si leurs acomptes sont mensuels,

  • ou d’un trimestre sur l’autre si leurs acomptes sont trimestriels.


Comment faire une demande ?

Celles et ceux qui souhaitent bénéficier de ces mesures peuvent effectuer ces démarches sur leur espace particulier impôt.gouv.fr, rubrique « gérer mon prélèvement à la source » La Direction Générale des Finances Publiques a précisé que toute modification avant le 22 du mois sera prise en compte dès le mois suivant.



18/03/2020

Libéraux et indemnité forfaitaire

Suspension des prélèvements Carpimko


Suite aux annonces de confinement plus strict faites par le Président de la république et après contact avec le cabinet du Ministère des solidarités et de la santé il nous a été rappelé qu'il n'y avait pas de décision prise imposant la fermeture des cabinets de professionnels de santé libéraux à ce jour. Les professionnels de santé doivent s'imposer le principe de précaution en fonction de toutes les mesures et recommandations en vigueur à ce jour s'ils maintiennent leur activité.Néanmoins le cabinet du Ministre nous rappelle que si les soins ne sont ni urgents ni indispensables ils doivent être reportés d'au moins deux semaines dans l'attente d'une éventuelle prolongation de la période de confinement strict. Durant cette période les patients considérés comme fragiles ne doivent en aucun cas être traités dans les cabinets ni à domicile.

Pour autant la FNP recommande la fermeture de tous les cabinets de podologie durant la période arrêtée par le Président de la République. En effet les podologues doivent être conscients du risque de contamination qu'ils font courir à leurs patients comme à eux même en poursuivant leur activité.

De plus en cas de contamination prouvée leur responsabilité professionnelle pourrait être engagée devant les tribunaux en cas de plainte des patients.

D'autre part L'UNAPL dont la FNP est membre confirme que les podologues en tant que professionnels de santé libéraux seront éligibles à l'indemnisation de 1500 euro forfaitaire mensuelle. Reste à connaître comment va s'appliquer ce dispositif. Nous attendons d'en connaître exactement les détails avant de vous en communiquer les modalités.


Enfin nous portons à votre connaissance que la Carpimko suspend les prélèvements des cotisations entre le 15 mars et le 30 avril.


(source : FNP-


17/03/2020

Des mesures pour les entreprises et indépendants


Report ou annulation d’échéances fiscales

Pour toute demande de report, l'imprimé fiscal (demande de délai de paiement ou de remise d'impôt difficultés liées au Coronavirus - Covid 19) doit être déposé à l’administration.


Impôt sur les sociétés, échéance du 16.03.2020

Si les déclarations ont été déposées avec ordres de télépaiement, vous pouvez contacter votre établissement bancaire et vous opposer au prélèvement SEPA. Si ce n’est plus possible, vous pouvez demander le remboursement auprès de votre service des impôts.


Taxe sur les salaires, échéance du 16.03.2020

Si les déclarations ont été déposées avec ordres de télépaiement, la procédure est la même que pour l’impôt sur les sociétés.


CFE - CVAE- Taxe foncière

Les entreprises mensualisées peuvent suspendre leurs prélèvements sur impots.gouv.fr.


T.V.A. et taxes assimilées

La TVA n’est pas concernée par les mesures de report de délai de paiement et/ou de remise d’impôt : les déclarations doivent être télédéclarées aux échéances habituelles et les sommes doivent être payées.


Cotisations sociales des TNS (travailleurs non salariés)

Le site de la Sécurité Sociale des indépendants informe que l’échéance mensuelle du 20.03.2020 ne sera pas prélevée mais sera lissée sur les cotisations d’avril à décembre.

En complément de ces mesures, il est possible de demander :


- l’octroi de délais de paiement,

- l’ajustement de l’échéancier des cotisations sociales 2020,

- une intervention de l’action sociale pour prise en charge partielle ou totale des cotisations ou une aide financière exceptionnelle.

Prélèvement à la Source (PAS)

Le taux et le montant des acomptes de prélèvement à la source des travailleurs indépendants peuvent faire l'objet d'une modulation à tout moment. Par ailleurs, il est possible de reporter le paiement des acomptes de PAS sur les revenus professionnels d’un mois sur l’autre jusqu’à trois fois si les acomptes sont mensuels, ou d’un trimestre sur l’autre si les acomptes sont trimestriels.

Toutes ces démarches sont accessibles via l'espace particulier, rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ». Selon l'administration, toute intervention avant le 22 du mois sera prise en compte pour le mois suivant.


Délais de paiement auprès des fournisseurs

Les délais de paiement auprès des fournisseurs, bailleurs, banques … sont à négocier au cas par cas : Il n’existe pas de texte réglementaire ou législatif à ce jour.


Pertes d'exploitation ou de marchandises

Il est important de conserver toutes traces et preuves des pertes de marchandises, de produits, de marchés... En cas de destruction de matières premières, de marchandises, ou de produits, un constat d’huissier peut être un plus.

Les clients ayant souscrit des assurances perte d’exploitation doivent se rapprocher de leurs assureurs pour connaître la prise en charge ou non de ce risque.



17/03/2020

Arrêté du 15 mars 2020 complétant l’arrêté du 14 mars 2020

portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19


https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041723302&categorieLien=id


17/03/2020

Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19


https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041722917&categorieLien=id




16/03/2020

La mesure de confinement total est sur le point d’être annoncée


Tous les cabinets de pédicurie-podologie devrons cesser leur activité jusqu’à nouvel ordre et dès aujourd’hui nous vous recommandons de prendre contact avec vos patients afin d’organiser votre fermeture de cabinet. Les podologues devront observer strictement ce confinement total . La FNP a informé la profession en permanence des mesures et recommandations émanant du gouvernement et continuera à le faire en fonction de l’évolution de la pandémie et de ses conséquences pour notre profession. En ce qui concerne les indemnisations et compensations pour les pertes d’exploitation la FNP gardera le contact avec les ministères concernés pour trouver des solutions rapides à l’avantage des podologues.

La FNP souhaite à tous les podologues de s’armer de courage dans ces moments d’exception pour notre profession et notre pays

Serge Coimbra Président FNP



15/03/2020

COMMUNIQUÉ DE LA FNP


Suite à l'annonce par le Premier ministre de "la fermeture de tous les commerces non essentiels à la vie du pays " il ne semble pas pour le moment que les cabinets des professionnels de santé libéraux soient affectés par cette fermeture.

Pour autant peu avant cette déclaration la Direction Générale de la Santé a rappelé que: "Les patients les plus fragiles, et notamment les plus de 70 ans, devant restreindre drastiquement leurs interactions sociales, il est demandé à certains professionnels - pédicures-podologues, orthophonistes, orthoptistes, audioprothésistes, masseurs-kinésithérapeutes - de reporter les soins non-urgents pour ces personnes afin d’éviter les sorties, les salles d’'attente."

Devant cette situation exceptionnelle chaque podologue doit savoir apprécier s'il est en mesure de respecter toutes les consignes prescrites et les recommandations s'appliquant aux podologues pour lutter contre la propagation du Covid-19 et en conséquence prendre la décision ou pas de fermer son cabinet dans son intérêt et celui de ses patients.


14/03/2020

COVID-19 : recommandations pour les Pédicures-Podologues au 14 Mars 2020 (FNP)


• En fin d'après-midi de ce jour suite à un échange téléphonique avec le

président de la FNP le conseiller du Ministre des solidarités et de la santé a

refait le point sur les recommandations s'appliquant aux podologues pour

lutter contre la propagation du Covid-19.

• Les mesures barrières doivent être en premier lieu appliquées et

enseignées aux patients , le Pédicure-Podologue doit être le relais de la

politique de santé publique;

• L’accès aux EHPAD n’est plus autorisé pour les Pédicures-Podologues.

seul les médecins, infirmiers et kinésithérapeutes pour une intervention

qualifiée d’urgence absolue sont admis à intervenir dans ces structures.

• Ne pas prendre en charge les patients à risque (à savoir personnes de

plus de 70 ans, patients poly-pathologiques, femmes enceintes et

sujets immunodéprimés).

• Afin de pouvoir limiter les risques de propagation, une nouvelle

distribution de masques se fera à partir de lundi. Les Pédicurespodologues

ne sont pas exclus de la liste des professions de santé

pouvant recevoir une dotation de masques chirurgicaux, cependant

l’approvisionnement des infirmières et médecins reste prioritaire.

• Annuler les rdv des patients : de plus de 70 ans, patients polypathologiques,

femmes enceintes et sujets immunodéprimés, En cas de

nécessité il est conseillé de privilégier les visites à domicile.

• Renvoyer chez eux les patients présentant des signes d’infection

(fièvre, fatigue, toux sèche, douleurs musculaires…) ;

• Imposer le lavage des mains à chaque personne qui rentre (savon ou

SHA) ;

• Limiter au maximum la promiscuité entre les patients, n’hésitez pas à

demander à vos patients d’arriver à l’heure exacte du rendez-vous pour

éviter au maximum les croisements en salle d’attente;

• Port de masques chirurgicaux en fonction de l’approvisionnement ;

• Renforcer les mesures de désinfection des surfaces et des poignées de

portes.

• Pour limiter les conséquences financières des mesures ont été prises :

• Si vous êtes vous-même atteint par le COVID-19 ou un membre de

votre famille vivant sous votre toit, vous serez confiné à votre

domicile. Contactez alors le 08 11 70 71 33. L’assurance maladie

financera des indemnités journalières (72€ par jour) aux professionnels

de santé libéraux dès lors qu’ils sont en incapacité d’exercer en raison

du Covid-19 (confinement ou/et maladie).

• L’URSSAF peut vous aider en accordant des délais de paiement, et une

anticipation de la régularisation annuelle.

• La CARPIMKO peut accorder des délais de paiement. Contactez les

services via votre espace personnel.

• Les impôts proposent des mesures exceptionnelles

• Les écoles seront fermées dès lundi. Pour faciliter la garde des enfants

contraints de rester au domicile, des mesures exceptionnelles sont

prises.

• La réserve sanitaire est accessible au Pédicures-podologues, Elle fait

appel pour l’instant principalement aux médecins et infirmiers mais

l’évolution de la situation pour nécessiter de faire appel à un plus grand

nombre de professionnels de santé

• Dans l'attente de mesures nationales, nous vous invitons à vous

rapprocher de vos ARS qui ont d'ores et déjà prises des mesures

régionales.

• Restez informés avec la liste de diffusion de la Direction Générale de la

Santé.

• Ces informations sont à jour au moment ou nous communiquons, mais

les consignes nationales et régionales évoluent toutes les heures. Par

conséquent n’hésitez pas à suivre nos prochaines communications qui

tiendront compte de l’évolution de la situation.



13/03/2020

ACCOMPAGNEMENT DE L'URSSAF


https://www.urssaf.fr/portail/home/actualites/autres-actualites/epidemie-de-coronavirus.html?fbclid=IwAR3PmtZ9ljCnD3c3ywhq_ExURqjJ2R4HztBZ-PSVvhPoZaDNeiCvcikLW9M


13/03/2020

COMMUNIQUÉ SPIF


Chères Consœurs, Chers Confrères,


Suite aux annonces du président de la République, les pédicures-podologues, acteurs majeurs des soins de premiers recours, font partie des professionnels de santé qui s'inscrivent dans les actions à mettre en œuvre pour retarder la progression de l'épidémie de Covid 19.


Pour cela, il convient de respecter en premier lieu les geste barrières auprès de vos patients et des professionnels de santé autour de vous (télécharger l'affiche)

Il convient également d'informer vos patients de ces gestes et également des conduites à tenir en cas de symptômes :


  • Symptômes bénins : médecin traitant et rester à la maison

  • Signes graves : appeler le 15

  • Eviter de se déplacer spontanément aux urgences : ne pas surcharger le système hospitalier

  • En cas de symptômes, porter un masque


En ce qui concerne nos déplacements professionnels, les directives présidentielles vont nous conduire à reporter nos visites en EHPAD. Je vous encourage dès maintenant à vous rapprocher des organismes concernés afin de voir, pour celles et ceux qui en auraient besoin, comment reporter vos échéances fiscales.


Dès que nous aurons plus d'informations sur ce sujet, nous vous les communiqueront.

L'équipe du SPIF reste bien entendu à votre écoute (mail, blog sur le site) pour répondre à vos questions concernant la place de notre profession dans cette crise sanitaire.


Nous comptons sur la mobilisation de tous les pédicures-podologues d'IDF pour aider la communauté des professionnels de santé à passer cette période délicate.


Bien sincèrement,


JL LAFEUILLADE

Président SPIF

6,328 vues